Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

L’accouchement de nos ancêtres était-il dystocique ?

L’accouchement de nos ancêtres était-il dystocique ? Le but de ce travail est d’évaluer le risque de disproportion fœtopelvienne au sein d’espèces d’homininés fossiles. L’observation de 92 cas d’accouchements actuels a permis de recueillir les dimensions du bassin maternel, du crâne fœtal et l’issue du travail (physiologique : n = 43, césarienne pour « disproportion fœtopelvienne » : n = 34 ou extraction instrumentale : n = 15). Les données fossiles proviennent d’une recherche bibliographique incluant 12 reconstructions de bassin et six crânes juvéniles. Les dimensions néonatales fossiles ont été estimées par deux approches : 1) à partir des dimensions des crânes juvéniles et de courbes de croissance humaine et de chimpanzé ; 2) en utilisant les capacités crâniennes néonatales estimées par DeSilva et Lesnik (2008). Malgré un taux d’erreur apparente de 35 %, une analyse discriminante linéaire (ADL) permet de reconnaître une zone d’accouchement eutocique, une zone d’accouchement dystocique et une zone intermédiaire où les variables maternofœtales ne permettent pas de déterminer l’issue du travail. Les combinatoires des couples « virtuels » fossiles entre les reconstructions de bassin et les estimations crâniennes fœtales ont été projetées a posteriori sur l’ADL et traduisent le plus souvent un accouchement eutocique. En effet, la probabilité d’appartenance au groupe d’accouchement eutocique des Australopithèques est en moyenne de 0,99 ± 0,01, de 0,76 ± 0,15 pour les Homo erectus s.l. et de 0,86 ± 0,08 pour les Néandertaliens. http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris Springer Journals

L’accouchement de nos ancêtres était-il dystocique ?

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/l-accouchement-de-nos-anc-tres-tait-il-dystocique-oYLds4MAjK

References (117)

Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2012 by Société d'anthropologie de Paris et Springer-Verlag France
Subject
Life Sciences; Evolutionary Biology; Human Genetics; Demography
ISSN
0037-8984
eISSN
1777-5469
DOI
10.1007/s13219-012-0072-4
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Le but de ce travail est d’évaluer le risque de disproportion fœtopelvienne au sein d’espèces d’homininés fossiles. L’observation de 92 cas d’accouchements actuels a permis de recueillir les dimensions du bassin maternel, du crâne fœtal et l’issue du travail (physiologique : n = 43, césarienne pour « disproportion fœtopelvienne » : n = 34 ou extraction instrumentale : n = 15). Les données fossiles proviennent d’une recherche bibliographique incluant 12 reconstructions de bassin et six crânes juvéniles. Les dimensions néonatales fossiles ont été estimées par deux approches : 1) à partir des dimensions des crânes juvéniles et de courbes de croissance humaine et de chimpanzé ; 2) en utilisant les capacités crâniennes néonatales estimées par DeSilva et Lesnik (2008). Malgré un taux d’erreur apparente de 35 %, une analyse discriminante linéaire (ADL) permet de reconnaître une zone d’accouchement eutocique, une zone d’accouchement dystocique et une zone intermédiaire où les variables maternofœtales ne permettent pas de déterminer l’issue du travail. Les combinatoires des couples « virtuels » fossiles entre les reconstructions de bassin et les estimations crâniennes fœtales ont été projetées a posteriori sur l’ADL et traduisent le plus souvent un accouchement eutocique. En effet, la probabilité d’appartenance au groupe d’accouchement eutocique des Australopithèques est en moyenne de 0,99 ± 0,01, de 0,76 ± 0,15 pour les Homo erectus s.l. et de 0,86 ± 0,08 pour les Néandertaliens.

Journal

Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de ParisSpringer Journals

Published: Dec 1, 2012

There are no references for this article.